La page de présentation de nos publications

 


L'ouvrage précédent :
Jésus dans l’histoire dramatique de l’humanité

L'ouvrage suivant :
Affronter le mal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Publications de l'association 'Église pour notre temps'

'Donner sens à sa vie et à sa mort'
Gilbert Louis,
Jean de Montalembert et Robert Pousseur
80 pages
2ème édition
(The Book Edition - 2016)

 

Gilbert Louis
Jean de Montalembert & Robert Pousseur

 

Donner sens
à sa vie et à sa mort

Donner sens à sa vie et à sa mort - Gilbert Louis

 

Eglise pour notre temps
www.eglise-pour-notre- temps.net

 

 

‘D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? ‘Ne sommes-nous pas à l’aube de l’ère post-humanité ? Le sens que chacun cherche à donner à sa vie et à sa mort est une quête qui hante beaucoup de nos contemporains. Nous avons tenu à réfléchir à cette quête de sens dans le contexte culturel actuel marqué par la confiance mise dans les progrès extraordinaire  de la science, la société de consommation, l’individualisme, la place des émotions… .
          Par leurs créations, des artistes, partageant leur vision sur la vie et la mort violente si présente dans notre monde actuel, posent la question du sens à donner à sa vie. Les sages ont provoqué leurs contemporains par leurs réflexions sur la vie et la mort.
Les humains n'ont pas besoin de Dieu pour donner un sens à la vie. Alors, si on croit en Dieu, à quoi peut bien servir Dieu dans notre quête de sens ?

Gilbert Louis, a été évêque de Châlons-en-Champagne de 1999 à 2015, et Président de la commission ‘Arts-Cultures-Foi’ au service de l‘épiscopat français.
Jean de Montalembert (†), a été responsable de la formation permanente du diocèse de Meaux et curé du Val d’Europe (Disneyland Paris)  de 1990 à 2000. Il a été ensuite aumônier de la communauté catholique francophone d’Argentine de 2000 à 2015.
Robert Pousseur du diocèse de Soissons a été aumônier national de deux mouvements de jeunes et d’un mouvement d’action catholique au Moyen Orient, secrétaire de la commission ‘Arts-Cultures-Foi’, directeur de la revue ‘Esprit et Vie’ éditée aux éditions du Cerf.

 

Prix 10€ à commander via le site TheBookEdition pour commander le livre
(Disponible, début septembre)

ou directement auprès de votre libraire en lui indiquant le nom de l'éditeur : TheBookEdition

 

 

 


 


  • Un internaute qui a fait partie de "Arts – cultures – foi" au plan national.
    J’ai tardé à répondre car je voulais tout d’abord terminer posément la lecture de votre dernier livre que vous avez eu la gentillesse de m’envoyer. L’évocation de la rencontre avec Gilbert Brownstone, des photos de Serrano et des questions soulevées par la publication de « La chair et Dieu » m’a ramené quelques années en arrière lors de cette formidable aventure que nous avez permis de partager. Je trouve très intéressant cette volonté d’associer les artistes, les sages de cultures étrangères et tout simplement la sagesse humaine pour nous aider à donner sens à l’humanité d’aujourd'hui. Présenter le Christ comme un sage à l’âme d’artiste est audacieux et rafraîchissant, en nous emmenant sur des routes autrement plus exaltantes et risquées que celles proposées par des rituels, des règles ou des principes rivés à des traditions millénaires.

    Bref, un grand merci pour ce souffle d’air frais et revigorant ! 

  • Une internaute :  
    A mon retour de Bordeaux j’ai trouvé votre livre, avec une émouvante dédicace, je le lis au calme tous les soirs,
    Ce livre me parle déjà beaucoup…merci très grand.
  • Un prêtre :
    J’ai lu votre livre qui m’a aidé à méditer.
    Tu m’as toujours frappé par ta capacité à t’émerveiller de ces germes de Vie que tu sais repérer autour de toi et aujourd’hui encore ! C’est cela qui t’a toujours fait vivre. Chercher à emprunter ce chemin au fil des jours et y entraîner ceux que tu aimes peut être le plus beau cadeau à leur faire et à te faire ! Tout disparaîtra sauf ces germes annonciateurs d’un Autre Royaume  entrain de venir et Celui qui ne cesse d’y travailler.
  • Un prêtre :
    Merci de tout cœur  pour l'envoi de ton dernier ouvrage. je viens de le lire avec beaucoup d'intérêt. Tu ne seras pas étonné si je te dis que le pradosien que j'essaie d'être a particulièrement apprécié le chapitre " Jésus, un sage  a l'âme d'artiste" Je me veux appelé à prendre les deux chemins pour le suivre :une vision nouvelle sur l'humanité,  grâce à l'Esprit-Saint, et  du courage pour nous aider à nous laver les pieds les uns aux autres. Dans l'attente de nous revoir, toute mon amitié et notre communion dans la recherche de Jésus-Christ.
  • Un collaborateur de notre association :
    J’ai tardé à répondre à votre message car je voulais tout d’abord terminer posément la lecture de votre dernier livre que vous avez eu la gentillesse de m’envoyer. L’évocation de la rencontre avec Gilbert Brownstone, des photos de Serrano et des questions soulevées par la publication de « La chair et Dieu » m’a ramené quelques années en arrière lors de cette formidable aventure que nous avez permis de partager. 
    Je trouve très intéressant cette volonté d’associer les artistes, les sages de cultures étrangères et tout simplement la sagesse humaine pour nous aider à donner sens à l’humanité d’aujourd'hui. Présenter le Christ comme un sage à l’âme d’artiste est audacieux et rafraîchissant, en nous emmenant sur des routes autrement plus exaltantes et risquées que celles proposées par des rituels, des règles ou des principes rivés à des traditions millénaires.
    Bref, un grand merci pour ce souffle d’air frais et revigorant ! 
  • Un internaute :
    J'ai reçu et lu avec attention votre dernier ouvrage que vous nous avez fait parvenir par l'intermédiaire de Patricia.
    J'y retrouve de nombreuses idées développées dans le livre La Chair et Dieu.
    "Contexte actuel marqué par la confiance mise dans les progrès extraordinaires de la science" dites vous : est ce si sûr ?
    Personnellement je ne le pense pas si j'en crois les propos que j'entends ou que je lis.
    Je pense au contraire que les gens sont de plus en plus inquiets de ces progrès, dont on redoute les conséquences sur l'homme lui-même, les motivations financières qui sous tendent ces progrès et qui contribueront selon certains à "cliver" encore davantage les pays riches et les pays pauvres, la "complexification " de la nature humaine et donc la difficulté à continuer de voir en l'homme un être véritablement "humain", c'est à dire capable de grandir en humanité.
     Il ne s'agit pas de refuser le progrès, mais de voir ce qu'il apporte et ce qu'il détruit. C'est dans cette perspective à mon avis que les croyants, tous les croyants, ceux qui croient à la Révélation et ceux qui croient autrement, doivent se retrouver pour réfléchir  ensemble aux conditions de survie de l'Homme. La réflexion et la responsabilité des chrétiens me paraissent de ce point de vue extraordinairement engagées : "Qu'as tu fait de ton frère?".
    Bien amicalement. Merci d'avoir alimenté ma réflexion.

 

Haut de page